Lorsqu’à la fin des années cinquantes, les premiers touristes du Nord de l’Europe voyageaient en Espagne, leur premier arrêt de l’autre côté des Pyrénées était Portbou, la frontière.

portbou1

S’ils venaient en voiture, ils avaient derrière eux quelques kilomètres agités le long de la route côtière; s’ils venaient en train, ils devaient attendre la jonction des trains, et cela pouvait durer des heures; ainsi ils avaient le temps de visiter Portbou.
Aujourd’hui, les changements de train se font plus rares, et durant son voyage le long de la côte, certain voyageur passe à côté de ce qu’il cherche alors en vain : un paysage vierge ou le calme d’un petit village de pêcheurs avec son traditionnel sens de l’hospitalité.
PortbouLes temps ont changé mais l’hospitalité de Portbou est restée : des Cafétérias et des restaurants bordent la promenade de la plage, fréquentés particulièrement par un prospère tourisme de jour.

portbou2La frontière Française est proche, et beaucoup de visiteurs utilisent la variations des prix toujours existante dans l’E.U.

Dans le village, on trouve de nombreux magasins et l’offre est utilisé abondamment par les frontaliers : Les boissons alcoolisées et le tabac, mais aussi les articles de maroquinerie et les vêtements sont distinctement meilleurs marchés ici que “de l’autre côté”, en France. Je vendredi est le jour de marché.
Celui qui souhaite un séjour prolongé à l’écart du tourisme de masse, devrait aussi penser à Portbou.
La situation particulière du village, c’est à dire installée dans une cuvette, interdit une activité excessive sur le plan de la construction ce qui fait que Portbou est entouré d’une nature quasi exempte de remodelage humain.

portbou3

La plage principale juste devant le village n’est jamais saturé, même pas durant la haute saison de juillet à août.
Sur la plage on trouve encore les bateaux classiques des pêcheurs catalans, mais maintenant, Portbou s’est aussi ouvert au tourisme maritime.
Le nouveau port est une construction coûteuse qui offrira à l’avenir, de la place aux bateaux de pêcheur et aussi aux bateaux de sport jusqu’aux yachts de taille moyenne.
Les premiers bateaux devront déjà ancrer là durant la saison estivale 2001.
portbou6

‘Passages’ – Dani Karavan

 

D’ici, il y a seulement un petit chemin marin qui mène aux plages le long de la côte rocheuse. Cependant, ces plages sont aussi relativement simples à atteindre à pied..
Portbou invite aux excursions des plages voisines. Les mordus de sports aquatiques avec les ambitions des temps modernes, ont trouvé ici un lieu idéal correspondant à leurs besoins. Ici, chacun peut trouver encore sa propre portion de plage.
portbou5

Walter Benjamin

portbou4

Platja del Clapé

Les endroits frontaliers ont souvent une histoire particulière, il en est de même pour Portbou. Ici, non seulement la dernière bataille de la guerre civile espagnole eut lieu en 1940, mais la même année le philosophe allemand et historien de l’art Walter Benjamin mourut au village. La mort naturelle (toujours contestable) de Walter Benjamin ce 27 septembre 1940 à l’hôtel de Francia de Portbou, incita la société  Walter Benjamin de Francfort à construire un mémorial pour l’un des penseurs les plus considérables du 20 ème siècle: le mémorial PASSAGES.
L’artiste Dani Karavan, tout comme Benjamin d’origine juive, considère l’ouvrage comme étant le souvenir de la situation des émigrants du 20ème siècle, mais aussi comme un appel à l’avenir pour la tolérance et la solidarité transfrontalière.
portbou7

Eglise – Portbou

L’église paroissiale néo-gothique de Joan Martorell et de nombreux bâtiments du temps d’une bourgeoisie prospère témoignent de périodes moins amers du village.

L’infrastructure
du village est facile. Cinq hôtels ou pensions de petites dimensions sont ouverts plus ou moins toute l’année. On trouve aussi une quantité de location de vacances et de maisons à louer, cependant, ceux-ci disposent souvent d’une clientèle fidélisée pour la haute saison. 12 restaurants et 10 bars ou Cafétérias s’occupent du bien-être physique. Dans les magasins, il y a de tout pour les besoins quotidiens en plus d’une offre abondantes de souvenirs. Les besoins médicaux sont garantis par deux médecins et une pharmacie. Une poste et quatre banques sont au centre du village.
Office Tourisme de Portbou
Passeig Lluís Companys s/n
Tel.: +34 972 125 161

View larger map

Partagez-le!