DCF 1.0

On a dans votre région deux différents types de fortifications: La Linea Gutierrez et les Batteries de la côte.

La Linea Gutierrez:

“La Linea Gutierrez” a été construite par l’armée de Franco entre 1939 et 1953. C’est une ligne de casemates comme par exemple La Ligne Maginot ou La Ligne Siegfried, mais beaucoup moins bien équipé en constructions et armement. Elle compte des centaines de casemates et couvre 40 Km entre Llançà et Maçanet de Cabrenys dans la IV° Région Militaire. A partir de Maçanet, elle continue sous le nom “Linea de los Pyreneos” (“Linea P.”) et passe par la chaîne des Pyrénées jusqu’a Hendaye – Irun. Au total, entre 5.000 et 10.000 casemates étaient construites dans les Pyrénées. Le but était de protéger l’Espagne contre une invasion des Alliées après la Seconde Guerre Mondiale. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’Espagne était du côté des As (l’Allemagne, l’Italie et le Japon). La Ligne Gutierrez comporte des postes d’observation, des bunkers d’infanterie équipés pour mitrailleuses, des bunkers d’artillerie, des bunkers pour mortiers, des bunkers pour canons anti-aériens, des grands abris pour soldats dans le deuxième échelon,… Cette ligne sort de Maçanet de Cabrenys et conduit vers Darnius, Pont de Molins, Peralada, Garriguella jusqu’a Llançà. La ligne était construite sous le contrôle de l’armée Espagnole, employant ses recrues comme “soldados picadores” et “soldados aguadores” Pour une partie les prisonniers Républicaines de la Guerre Civile étaient employés pour le travail de force. Un bel exemple se trouve sur le sommet du “Montperdut” (327 m). La bas, les prisonniers avaient coupé dans la pierre des galeries et un poste d’observation de 360°. Ce site est visitable en prenant le sentier a Valleta (entre km. 22 et 23 de la route entre Llançà et Figueres – non loin des ruines du château de Quermanço). Pour visiter deux tronçons représentatives de la Linea Guitierrez, on peut prendre les environs de la route entre Peralada et Garriguella entre Km 50 et 52 (environs de Mas Socarrat) et la route (côté gauche) entre Biure (Pont de Moulins) et Km 10 sur la route de Darnius.

Les Batteries de la côte:

La baie de Roses était déjà protégée par la Citadelle de Roses et le “Castel de la Trinitat”.

La dernière période de fortifications date de la période après La Guerre Civile Espagnole. Pour éviter une invasion des Alliées venant de la mer, l’armée de Franco avait décidé de fortifier les plages avec des casemates et de placer des batteries autour de la baie.

On peut encore voir deux casemates pour mitrailleuses sur le baluard Sant Joan de la Citadelle de Roses, mais ils sont construit par les Républicaines pendant la période de la Guerre Civile. Au nord, la baie était protégée par la batterie puissante N° 8 de Punta Falconera. Cette batterie était pourvue de quatre canons de 15 cm Vickers/ Reinosa sous casemate. A partir de 1993, les canons, énormes, ont été coupés par les ferrailleurs. Aujourd’hui, on peut encore admirer les casemates camouflées, les postes d’observation et télémétrie et les restes de la caserne. Pour visiter le site, il faut prendre la Route de Roses en direction de Canyelles Grosses et puis prendre la route militaire qui mène en haut vers la batterie.

On a encore des batteries secondaires à “El Far” et sur la colline de “Castell de la Trinitat”. Cette batterie N° 7 de quatre canons de 10 cm Garcia Lomas peut être visitée à partir de la route qui mène au château. Il faut prendre le sentier sur le glacis du flanc sud de la colline. On trouve trois casemates de canon en ligne. L’entrée du quatrième canon se trouve entre la route et la mer. Il faut passer la porte métallique et la galerie qui mène à la position du canon.

L’autre côte de la baie était protégée par quatre canons énormes Vickers/Reinosa de 15 cm de la batterie N° 5 de Punta Milà à L’ Escala. Ils se trouvent sur un emplacement ouvert bétonné. La site peut être visité à partir du chemin tout droit (GR-92) qui sort de la route côtière entre L’ Escala et l’ Estartit. A la fin de la route carrossable, on trouve encore quelques emplacements bétonnés des batteries secondaires.

fortificacions2 Une batteries secondaire elle aussi se trouve à La Clota a côté du port de plaisance de l’ Escala. Pour y arriver, on prend la route du port jusqu’a la fin et puis, on monte la colline et on continue a pied jusqu’aux quatre casemates de la batterie avec les canons Garcia Lomas de 10 cm. A côté de l’entrée d’une casemate se trouve encore le cuirassement d’un canon (ça provient encore d’un croiseur Espagnol de la fin du XIX° siècle!).  (photo: St. Martí d’Empúries, L’Escala)

Sur la colline qui domine Cala Montgó a l’ Escala, a côté du Torre de Montgó se trouvent encore quelques casemates de mitrailleuses, un emplacement et un bâtiment pour loger un phare (projecteur électrique) sur châssis mobile pour éclairer une partie de la baie pendant une attaque éventuelle pendant la nuit.

DCF 1.0 Pour protéger d’un débarquement sur la Platja de la Ribera près de Port de la Selva, on a construit sur le cap “Punta de s’Arnella” une batterie avec quatre canons Garcia Lomas de 10 cm. Cette batterie forme le point charnière avec la Linea Gutierrez et pouvait maîtriser la mer jusqu’a la frontière française. On peut visiter les quatre casemates et le poste d’observation et télémétrie (la dernière dans la brousse) a partir du chemin militaire qui conduit du Km 3 de la route de Llançà a Port de la Selva au phare de s’Arnella.

Partagez-le!